Francis Gielen


La question qui me taraude depuis l'adolescence est cette propension de l'être humain à croire tout et n'importe quoi. À l'époque je me suis intéressé aux croyances des Spartiates et des Sioux ; j'étais sidéré par l'écart entre leurs croyances et les nôtres.

 

 

 

Ce questionnement m'a amené à m'intéresser à la sociologie, à l'anthropologie et à la philosophie. En 2011, je suis allé à pied de chez moi à Fisterra (Compostelle), ce qui m'a permis de structurer plus clairement ma pensée.

 

 

 

Né à Uccle (Bruxelles) le 30 mai 1949

 

 

 


Un extrait de "L'ermite et le pèlerin"