Christine Calapristi


Christine Calapristi travaillait comme infirmière jusqu’au jour où elle s’est retrouvée en chaise roulante à cause d’une maladie.


Le 1ermai 2003, après un an de préparation, elle part en chaise roulante jusque Compostelle accompagnée de sa chienne Léa.


Christine est l'auteur de "Un fauteuil vers Compostelle", Editions Artésis, 2005.



Un extrait de "Un fauteuil vers Compostelle"

"Sur les chemins, on reçoit beaucoup de grâces et de bénédictions. C'est un chemin de pardon, pour tous nos manques d'amour.

Sur le chemin, on sent une présence qui marche à nos côtés.

Compostelle, ce n'est pas tellement loin, puisqu'on peut y aller à pied. Il faut deux jambes et un peu de bonne volonté pour y arriver.

Compostelle, ce n'est pas tellement loin, puisqu'on peut y aller en chaise roulante. Il faut une bonne chaise et un peu de bonne volonté pour y arriver.

Il n'y a que le premier pas ou le premier tour de roue qui compte.

Je dirais même, l'amour a fait les premiers pas et le premier tour de roue."