Bernard et Mélanie Delloye


Depuis 1998, Bernard et Mélanie Delloye se débarrassent des objets bruyants et polluants qui encombrent leur vie, à commencer par la voiture.

Commence alors pour eux et leurs enfants de 6 et 8 ans une vie à pied, en plein air et en famille. Pendant trois ans, avec leurs deux ânes,  ils marcheront, depuis leur domicile, en Belgique, jusqu’au Portugal, au bord de l’Atlantique.
Bernard et son épouse font désormais partie des 900 millions de paysans qui, à travers le monde, vivent à pied et travaillent à la main.

 

"Classes de terre", Éditions En Toutes Lettres, 2008.


Un extrait de "Classes de terre"

 

"(…) Pendant ce temps, les enfants jouent dans le bac à sable laissé par la rivière. Ils ne perçoivent rien des pensées noires qui agitent leurs parents. Nous avions tout : amis, famille, métier. Avec les abeilles, nous devons être parmi les rares êtres vivants à quitter la ruche à son apogée, au moment où tout va pour le mieux. (…) Madeleine et Pierre sont donc sereins, c’est déjà ça. Un rien les occupe, un peu de terre, des pierres, quelques branches, quelques feuilles, et une histoire se construit tout autour. On devrait leur commander une mise en scène héroïque de notre déprime, un son et lumière sur les ruines de notre épopée, une fin grandiose pour ce fiasco (…)" (p.134)